Tunisie. Affrontements meurtriers à Thala et Kasserine

Publié le par Stade7 Tunisie

letelegramme.com

Tunisie. Affrontements meurtriers à Thala et Kasserine

9 janvier 2011 à 15h54 - 

 

Après l'Algérie endeuillée ces dernières heures, c'est au tour de la Tunisie de faire le décompte des victimes des affrontements qui agitent depuis plusieurs jours le pays.  Un dirigeant de l'opposition a ainsi annoncé qu'au moins 20 personnes avaient été tuées par balles à Thala et Kasserine dans des affrontements avec la police. Ces affrontements se poursuivraient aujourd'hui. Le gouvernement ne confirme pour le moment que le chiffre de deux victimes. 

Que se passe-t-il vraiment actuellement en Tunisie ? Des informations parcellaires commencent tout juste à sortir d'un pays qui comme son grand voisin l'Algérie fait face à des manifestations importantes et semble-t-il très violentes qui auraient fait plusieurs victimes, comme l'avance l'un des dirigeants de l'opposition. 

Au moins 20 morts selon un leader de l'opposition
Ahmed Nejib Chebbi, chef historique du parti démocratique progressiste (PDP), a ainsi indiqué ce dimanche que de nombreuses victimes de ces affrontements étaient déjà à déplorer. "Les informations qui nous proviennent de Kasserine et de Thala font état d'au moins 20 mois tombés sous les balles depuis samedi dans des affrontements qui se poursuivaient ce matin matin", a-t-il affirmé, précisant tenir ces informations de relais de son parti dans les deux villes. 


L'AFP indique également que des témoignages concordants font état d'au moins 4 morts ainsi que de nombreux blessés par balles ce dimanche à Kasserine, une ville d'environ 75.000 habitants située à 290 km au sud de Tunis.

Le gouvernement évoque la "légitime défense"
De son côté, le gouvernement a confirmé ce matin que les affrontements qui ont eu lieu hier à Thala, une localité de 14.000 habitants située à environ 50 km de Kasserine, avaient fait deux victimes. Des sources syndicales avancent elles le nombre de quatre morts et six blessés. Selon le gouvernement, la police aurait été attaquée par des individus et aurait simplement répliqué dans un "acte de légitime défense". 


"Respecter le droit des citoyens à manifesfer"
Face à cette montée de la violence, le leader de l'opposition Ahmed Nejib Chebbi a appelé le président Ben Ali à "faire cesser le feu", et à "respecter le droit des citoyens à manifester".

 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/monde/tunisie-affrontements-meurtriers-a-thala-et-kasserine-09-01-2011-1169189.php

Publié dans Tunisie Sidi bouzid

Commenter cet article